Cantonales 2011 Saint-Flour sud

18 mars 2011

dans sept heures : rideau !

La campagne se termine par une après midi de repos. Dimanche, tenue du bureau de vote, passage dans quelques bureaux du canton et dépouillement le soir.

C'est le moment le plus difficile, moment de doute : a-t-on fait le maximum pour convaincre ? Nous y avons mis tout notre coeur et toutes nos convictions. Nous n'avons pas pu rencontrer tous les électeurs, c'est évident, mais partout nous avons été bien accueillis et nos propos ont semble-t-il convaincus nos interlocuteurs du moment. Sera-ce suffisant ? Nous le saurons dimanche soir.

Sachez que nous souhaitons être choisis pour nos personnalités, nos compétences, notre conviction et notre envie de nous battre pour faire avancer nos projets. Et non parce que nous sommes soutenus par un parti ou des personnalités locales !

Nous restons persuadés que les gens en ont assez de ce discours convenu, alliant catalogue de la redoute et promesses qui n'engagent que ceux qui les écoutent ! Ils en ont assez de ces candidats que l'on ne voit jamais et qui sortent pour faire campagne en serrant des mains tout en regardant ailleurs !

Nous avons souhaité faire une campagne décalée, avec des propositions de méthodologie de partage constructif des compétences, indispensable à une dynamique d'avenir.

Ce clivage territorial par des luttes partisanes est, vous l'avez compris, source d'immobilisme !

Nous vous demandons d'oser un vote réfléchi et audacieux pour faire comprendre à tous qu'une réflexion collégiale et indépendante est signe de modernité.

En espérant vous avoir convaincu et que vous porterez cette parole autour de vous et avec nous, nous vous souhaitons un excellent week end et bon vote !

Dans l'espoir de vous retrouver pour le second tour, nous vous disons à lundi !

Christiane MISSEGUE
Jean Luc FAURE

Posté par C Missegue à 17:13 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Dernières questions que vous vous posez !

Éliminons d'ores et déjà certaines questions qui vous "taraudent" certainement !

Pourquoi avoir choisi un suppléant qui travaille à Murat et habite Saint Georges ?!
Tout d'abord parce que c'est mon médecin et que je suis en parfaite santé !
Surtout parce que nous partageons les mêmes valeurs et la même analyse des problématiques de ce canton qu'il connaît bien pour y intervenir en tant que médecin, mais aussi pour l'avoir parcouru en vélo.
Entre autres, sa vision de l'organisation nécessaire de la permanence de soins sur le canton est particulièrement pertinente. Elle s'accompagne d'une réflexion plus large, en collaboration avec le canton de Muratqui a les mêmes problématiques, en s'appuyant sur l'Hôpital local de Murat et sur le Centre Hospitalier de Saint Flour et son Pôle Santé.
Bernard Delcros souscrit tout à fait à notre projet et nous ne doutons pas de convaincre Pierre Jarlier.
Affaire à suivre, si vous votez pour nous !

Un maire rural d'une commune de 543 habitants, peut-il dignement représenter tout un canton et sa ville centre ?
Certain pensent que non, qu'il faut absolument être élu de Saint Flour pour en avoir la compétence.
Je vais vous raconter un peu ma vie :
J'ai vécu et travaillé dans tous les départements de la Région Auvergne, à Vichy, Issoire, Riom le Beau, Clermont Ferrand, Le Puy et Aurillac. Je pense donc avoir une certaine expérience de la ville ! Non ?! D'autres peuvent-ils en dire autant ?
Je me sens bien à la campagne où je me ressource au quotidien.
Saint Flour offre la possibilité de vivre en ville, proche de la campagne et de paysages fabuleux offert à nos yeux ébahis.
Je n'oublie pas la beauté de la ville, son passé historique et sa richesse architecturale, préservée et embellie grâce à l'opiniatreté de son maire.
Quant à Jean Luc Faure, il vit au pied de Saint Flour avec vue sur les tours de la cathédrale qu'il apprécie à chaque instant du jour avec une luminosité particulière.
J'estime donc que mon suppléant et moi, sommes tout à fait légitimes pour représenter une ville comme Saint Flour.

Enfin, faut-il choisir un camp, majorité ou opposition ?, pour faire avancer le canton ?
C'est ce que vous disent certains.
Est-ce à dire que ce ne sont que les conseillers généraux de droite (majorité départementale = majorité présidentielle) qui obtiendraient des subventions ?
A savoir que les demandes de subventions sont très encadrées et répondent à des critères précis, connus de tous ! La marge de manoeuvre est donc restreinte. Il suffit de regarder autour de nous, les cantons de gauche vivent tout aussi bien que les cantons de droite.
Alors pourquoi pas un canton indépendant qui fera entendre sa voix et proposera une nouvelle méthode de travail sur le terrain.
Nous nous sentons capables de travailler avec toutes les sensibilités et toutes les personnalités.
A eux de montrer la même ouverture d'esprit !

Citoyens, libres et indépendants nous sommes, libres et indépendants nous resterons !
Respectueux des idées de chacun, nous prenons le pari que les habitants de ce canton nous choisirons pour les représenter, car nous sommes les seuls à pouvoir rassembler toutes les forces vives de ce canton afin de poursuivre son développement économique, maintenir, voire augmenter sa population, assurer le maintien de la permanence de soins et permettre son ouverture avec la rocade.

Christiane MISSEGUE
Jean Luc FAURE

Posté par C Missegue à 15:40 - Commentaires [0] - Permalien [#]

17 mars 2011

Plus que trois jours !!!

Les pieds fatiguent, la tête a l'impression de radoter en répétant chaque soir les mêmes idées, même sous des formes différentes ! et la voix je n'en parle même pas.
Quel dur métier que celui de "politique"!

Ce soir nous espérons une bonne participation afin de convaincre les sanflorains qu'un maire rural est tout aussi compétent pour défendre le territoire tout entier, la ville avec la campagne.
Chacun ayant besoin de l'autre pour vivre.

Choisir un camp c'est déjà diviser et notre volonté commune, avec Jean Luc, est de rassembler autour d'une idée du territoire qui nous tient à coeur, car il fait bon y vivre. Si la chaleur n'est pas toujours dans les rues de Saint Flour, elle est dans le coeur des sanflorains.

A ce soir j'espère.

Christiane MISSEGUE
Jean Luc FAURE

Posté par C Missegue à 08:16 - Commentaires [0] - Permalien [#]

16 mars 2011

Demain SAINT FLOUR

Tout est distribué, mais espérons que nous n'avons pas oublié de rues, car ce n'est pas simple ! C'est là que l'on comprend mieux la vie du facteur et ses difficultés quotidiennes, surtout en campagne où il n'y a pas toujours de boite à lettres !

Nous avons croisé une équipe du vélo club de Saint Flour avec André PEZET en tête. j'ai bien regardé mais je n'ai pas vu Jean Luc FAURE !!! Pourtant il voulait faire campagne à vélo !
En ce début d'après midi, il fait ses visites et campagne ensuite. Quelle vie !

Saint Flour, fière sur son promontoire, ville à la campagne, avec un maire dynamique qui a su lui redonner le lustre architectural qu'elle mérite. La campagne a besoin d'une "métropole" forte et il est normal que la ville de Saint Flour porte l'essentiel de l'activité économique sur ses zones d'activités proches de l'autoroute. Certaines entreprises ont peut-être, de fait, délaissé leur commune rurale d'origine, mais c'était sans doute nécessaire à leur survie. Grâce à l'intercommunalité, ces communes ont pu obtenir des aménagements spécifiques, dans le cadre de la culture comme à ALLEUZE, du tourisme à PAULHAC (Prat de Bouc) ou à TANAVELLE ... La bonne santé économique de la communauté de communes de Saint Flour permet la mise en place d'aménagements sportifs et culturelles, entre autres, dont bénéficient tous les habitants du pays de Saint Flour.

La campagne a besoin d'une ville forte, mais la ville a également besoin de la campagne qui vient consommer en ville.

Certains pensent que le Canton Sud doit être représenté par quelqu'un de Saint Flour !
Un maire rural ne pourrait pas être le Conseiller Général du Canton !

Nous nous estimons, avec Jean Luc, tout à fait légitimes pour représenter aussi bien la ville que la campagne. Pourquoi ?

Jean Luc a travaillé aux urgences du CHU à Clermont Ferrand, au centre hospitalier de Saint Flour et il vit à Saint Flour, alors ?!

Quant à moi, j'ai vécu et travaillé à Clermont Ferrand, Issoire, Vichy, Le Puy et Aurillac, je pense donc bien connaître les problématiques de la ville. Dans le cadre de mes fonctions professionnelles je me suis investie dans le contrat de ville au Puy, mais j'ai aussi participé à diverses réunions de travail à l'origine de la création du Centre Social de Saint Flour. Dans le cadre de mon investissement dans diverses associations j'ai pu travaillé avec certains services municipaux urbains. Je peux affirmer que moi aussi je connais bien Saint Flour.

Il serait dommage d'entrer dans la querelle ville-campagne car chacun a besoin de l'autre et notre objectif est bien le rassemblement de toutes les bonnes volontés pour faire avancer ce territoire.
Alors, s'il vous plaît, oeuvrons ensemble, plutôt que les uns contre les autres.

J'espère vous voir bientôt, à la réunion publique où vous pourrez poser toutes les questions que vous inspire la situation du canton.

jeudi 17 mars à 20 heures 30, salle n°2 à Besserette.

Posté par C Missegue à 16:41 - Commentaires [0] - Permalien [#]

15 mars 2011

marché de VALUEJOLS ce matin

March__janvier_presseLes trois candidats étaient là et les discours allaient bon train, entre veaux, volailles et buvette !!!

 

 

Temps gris, des forains moroses et une légère reprise du marché aux veaux naissants.

 

 

Cette après midi, Saint Flour, le lotissement de Fressinet, discussion sympa avec des habitants très au fait de la situation locale, avec une analyse fort intéressante.

La pluie est de la partie, pas drôle !!!2011_f_vrier_cantonales_SAINT_FLOUR_H_tel_de_ville

Demain fin des visites à VALUEJOLS et à FRESSINET.

 

Mercredi 16, réunion publique à SAINT FLOUR

salle n°2 Besserette

venez nombreux

Posté par C Missegue à 18:08 - Commentaires [1] - Permalien [#]

14 mars 2011

VALUEJOLS suite

Saint_Maurice

 

La visite  des villages (15) de la commune m'a amenée à rencontrer de nombreux agriculteurs, pour la plupart producteurs de lait, lait cru "haut herbage" ou non. Tous ceux que j'ai rencontré sont outrés de la délocalisation de l'atelier de transformation de la Coopérative Fromagère de Planèze vers une zone de vaches allaitantes. Tous se posent des questions sur le financement de ce projet ? Se fera-t-il ou pas ? Aucune information à l'heure actuelle, allors que ce sont bien les agriculteurs qui financent leur outil. Deux agriculteurs du territoire de Pierrefort ont déjà quitté la CFP. Qu'en adviendra-t-il des autres  losque la date de fin de contrat arrivera ?

Nous maintenons que la territoire de la Planèze doit avoir un atelier de transformation de lait !

La commune a aussi des producteurs de viande dont certains passionnés de génétique ont obtenu des prix pour leurs troupeau de salers.

GAEC_MISSIEL_groupe

 

Le Conseil Général se doit de valoriser les filières de qualité : lait et viande.

2010_fontaine_Lescure_001

Faire campagne, c'est aussi découvrir des croix et fours dans chaque village, des églises (nous en avons trois !) dont une qui est le siège d'un pèlerinage le 15 août à Lescure. Il faudrait un livre entier pour faire la liste exhaustive du patrimoine culturel et cultuel de la commune.

croix_La_Malevieille_1

 

Réunion publique à VALUEJOLS,vendredi 18 mars à 20 heures 30,
Maison des Associations.

Nous comptons sur vous

Posté par C Missegue à 17:57 - Commentaires [1] - Permalien [#]

13 mars 2011

"indiscrétions" de La Montagne

J'ai lu ce matin, dans les "indiscrétions" de La Montagne Dimanche, qu'Alain MARLEIX estimait que les réunions publiques n'étaient pas utiles car elles ne réunissaient que des convaincus !

Cela explique sans doute pourquoi son candidat n'a pas prévu de faire de réunion dans la cinquième commune en nombre d'habitants (sur douze), convaincu sans doute que c'est acquis.
Comment les "convaincus" de cette commune vont-ils apprécier la situation ?

Quant à nous, il nous semble que c'est le respect minimum dû à nos éventuels électeurs que de leur proposer un débat. Même si le nombre des présents est fluctuant et pas toujours à la hauteur de nos attentes, les échanges ont été riches et passionnants.


Pour nous faire campagne,
-c'est rencontrer des gens, sans faire intrusion dans leur sphère privée, sauf s'ils le souhaitent,
-c'est proposer une réunion publique pour débattre ensemble de nos propositions,
-c'est concevoir des "professions de foi" ou des tracts qui ne sont pas des "catalogues de la Redoute", mais bien un renouvellement de la méthodologie pour faire avancer le canton en prenant en compte les spécificités du territoire et les aspirations des habitants, au delà des clivages politiques ou politiciens,
-c'est être sincère et ne pas proposer ce qu'on ne pourra pas tenir,
-c'est parler aux gens d'eux-mêmes et de leur vie, plutôt que de dévider l'habituelle "langue de bois" que certains qualifient de "propos de campagne", persuadés sans doute qu'une fois élu on peut faire ce que l'on veut ! et qu'il est inutile de tenir des promesses "qui n'engagent que ceux qui les écoutent".

Bref, nous proposons une autre manière de travailler avec les bonnes volontés de terrain, en "Pôles de compétence" pour aider à la décision.

Réunions publiques de la semaine :

lundi 14 mars à 20 heures 30, salle du 3ème âge, à VILLEDIEU,

mardi 15 mars à 20 heures 30, salle polyvalente, à PAULHAC,

mercredi 16 mars à 20 heures 30, salle polyvalente, à NEUVEGLISE,

jeudi 17 mars à 20 heures 30, salle n°2 à Besserette, à SAINT FLOUR

vendredi 18 mars à 20 heures 30, maison des associaitons, à VALUEJOLS.

 

Christiane MISSEGUE
Jean Luc FAURE

Posté par C Missegue à 16:32 - Commentaires [0] - Permalien [#]

12 mars 2011

Marché de Saint Flour

Vent fort et froid était de la partie.

Avec Jean Luc FAURE, nous avons rencontré de nombreux sanflorains, place d'Armes ou dans les rues ventées de la cité des vents qui portait bien son nom, ce matin.
Discusion intéressantes et lèvres gercées en fin de matinée !

Les autres candidats étaient également présents, l'un seul avec sa suppléante, comme nous, l'autre entouré d'une armada d'élus d'Aurillac, entre autres. Eh oui ! Impressionnant ?! Pour qui ? Pas pour nous !

Pour ce qui nous concerne, les élections cantonales, c'est la rencontre entre un territoire et un tandem d'individus avec leurs personnalités propres, leur capacité à convaincre avec des arguments de fond quant à la méthode de travail d'un élu de terrain, mais aussi avec leurs propositions qui parlent des gens dans leur territoire et ne ressemble en rien au catalogue de la rédoute.

Lisez les professions de foi. Certaines font la liste de ce qu'il faudrait faire, mais avec quelle méthode  (?) pour rassembler les habitants autour des élus et redonner goût à la politique, au sens noble du terme.

Nous souhaitons vous proposer une autre voie, et deux autres voix ! pour porter un territoire conscient de ses atouts et de ses faiblesses, mais ouvert et dynamique, et qui ne demande qu'à se développer encore.

Christiane MISSEGUE

Jean Luc FAURE

sans étiquette, sauf celle du territoire !

Posté par C Missegue à 18:40 - Commentaires [0] - Permalien [#]

11 mars 2011

bilan à mi-parcours

Six réunions sur douze !

Très bien accueillie dans les communes visitées, tant par les habitants que la plupart des maires. Nombreux sont ceux qui ont accepté de me rencontrer, souvent avec leurs adjoints pour évoquer les atouts et éventuels problèmes de leur commune.

Six réunions publiques, pas assez fréquentées à mon goût, mais riches en débat. Dans cinq communes sur les six, le maire était là pour nous accueillir et a grandement facilité le dialogue avec les habitants présents en évoquant les dossiers de la commune. Ceux qui sont dans l'intercommunalité de Saint Flour (cinq sur les six réunions faites) s'en sont réjouis, en particulier les plus petites communes bien conscientes que nombreux et unis nous sommes plus forts. Tous reconnaissent la vision prospective du territoire mise en place dans le Pays de Saint Flour.

Quant à la sixième réunion, des personnes ont systématiquement mélangé les "conflits" localo-locaux avec le rôle du Conseiller Général et l'avenir de ce territoire, uniquement préoccupés par leur résistance à un changement inéluctable.
Mais c'est la Loi du genre, même si le débat ne s'est pas enrichi par manque d'écoute et de vrai dialogue.
Dommage !

Quels sont les sujets qui préoccupent nos concitoyens ?

Pour les agriculteurs, en particulier les producteurs de lait, on n'est pas loin de la désespérance devant le manque d'implication forte du Conseil Général pour défendre la filière lait et en particulier les produits de niches, dont on a plutôt l'impression qu'on cherche à les éliminer au profit des grands groupes.
Tous font cette même analyse.
Messieurs (!) les élus, écoutez la base et soutenez vos paysans !

L'intercommunalité a été toujours évoquée et tant les élus que les habitants présents se sont félicités d'appartenir au Pays de Saint Flour, et beaucoup ne souhaitent pas un élargissement trop important afin de garder une taille humaine où chacun garde son identité. (remarque applicable, vous l'avez compris à cinq réunions sur six)

Pour les autres personnes rencontrées, on constate une certaine morosité, voire même du découragement face à la société actuelle et invariablement le débat a tourné à l'analyse du contexte politique actuel. Désabusés face à la situation actuelle, on a senti que chacun avait besoin d'en parler. Il aurait été alors facile de "tirer sur les ambulances" et faire déraper le débat sur le politique politicien.
Notre objectif a toujours été de parler du territoire et de proposer des méthodes de fonctionnement mettant l'individu au coeur des propositions, au-delà des clivages politiques, sociaux et religieux.
Animer des pôles de réflexion sur le devenir du territoire sur tous les sujets qui préoccupent les cantaliens, santé, social, tourisme, agriculture ... doit être le rôle fédérateur et pédagogique du conseiller général.
Et peut-être ramènerons-nous les citoyens à parler politique au sens noble du terme.

Aujourd'hui rencontres dans les villages de VALUEJOLS, ce matin et dans le bourg cet après midi.

Ce soir première réunion publique de la deuxième moitié de la campagne, au TERNES.

Posté par C Missegue à 12:25 - Commentaires [0] - Permalien [#]

10 mars 2011

Deux jours à NEUVEGLISE

CANTONALES SAINT FLOUR SUD

à la rencontre de NEUVEGLISE
mercredi 9 et jeudi 10 mars 2011

Commune la plus étendue et la plus peuplée, hormis Saint Flour.2011_f_vrier_cantonales_NEUVEGLISE_mairie

La commune est ce que l'on appelle une "commune orpheline", car non encore intégrée à une communauté de communes. La Loi sur les collectivités territoriale va amener la commune à faire un choix d'intercommunalité. C'est un débat intéressant à avoir avec les élus et avec la population.

 

Le choix va être sans doute difficile.
Le Préfet peut-il contraindre une commune à intégrer une communauté de communes ou lui laisser le choix. L'avenir nous le dira bientôt.

2011_f_vrier_cantonales_NEUVEGLISE__glise

La Commission Départementales de Coopération Intercommunale (CDCI) qui a vu sa composition modifiée par la loi, est en phase d'être élue, avec déjà quelques remous du côté de La Planèze.

Neuvéglise a une activité touristique non négligeable et des commerces et une activité artisanale intéressante.

2011_f_vrier_cantonales_NEUVEGLISE_travail

 

J'ai rencontré un certain nombre de personnes, dans les gros villages, comme dans le bourg, qui sont souvent désabusés et estiment qu'il faut que cela change et que la filière lait, entre autres, est en danger.
Pour changer, il y a les urnes le 20 mars prochain !

 

Jean Luc FAURE et moi-même souhaitons proposer une méthode de travail fondée sur le rassemblement autour d'un territoire, plutôt qu'autour d'une idéologie.2011_f_vrier_cantonales_NEUVEGLISE_panneau
Aidez-nous à faire avancer cette idée qui n'a rien d'utopique à condition que toutes les personnes de bonne volonté, politiques, professionnels et simples citoyens, se mobilisent pour faire entendre leur voie.
Une révolution silencieuse est en marche, ne la laissons pas passer, sinon les extrêmes vont l'emporter !

Réunion publique à NEUVEGLISE, mercredi 16 mars à 20 heures 30,
salle polyvalente

Posté par C Missegue à 17:05 - Commentaires [0] - Permalien [#]